Prestataires en télétravail depuis 1996 | Bureau Virtuel : inscription et connexion
Nous contacter : 09 80 46 86 88 (Appel local) ou sur Messenger
Cyberworkers

Les grosses arnaques du télétravail

Les escrocs font payer le prix cher pour vous donner l’espoir d’obtenir un « job », au-delà de l’aspect délictuel, il s’agit pour eux de profiter de la détresse humaine, du contexte économique ou de la curiosité de certains.

Gagner 3000 € en travaillant à la maison (seulement deux heures par jour et avec à la clé la piscine de vos rêves d’ici 6 mois) ;

Faire de la mise sous pli à domicile (en achetant une machine à affranchir au recruteur) ;

Distribuer un concept révolutionnaire et exclusif en France (et payer un kit de démarrage) ;

etc

 

Toutes ces offres vous promettent des revenus mirobolants, de travailler selon des horaires choisis, d’être accessible sans aucun diplôme, et l’on vous propose même quelque fois une formation (qui s’apparent plus à un lavage de cerveau).

C’est en provenance de forums, de petites annonces voire de publicités Google que les « arnaques au télétravail » arrivent à vous au bon moment. Restez vigilants si la solution était si facile, nous n’aurions pas autant de chômage.

Nous l’avions expliqué sur ces pages, les offres d’emploi en télétravail sont rarissimes et le fait de créer son propre emploi  est une responsabilité où il faudra avant tout savoir vendre ses compétences aux entreprises et non attendre qu’elles viennent taper à sa porte.

 

 

Des offres qu’on ne peut pas refuser !

Vous avez dû voir ce genre de slogan alléchant sur Google « Gagnez 3 000 € par mois en restant à la maison ». Si personne n’est dupe, de nombreuses personnes se sont fait avoir. Il est évident que plus c’est gros, plus ça passe même si ces arnaques existent depuis longtemps, elles déjouent le service de la répression des fraudes tant leurs investigateurs disparaissent comme ils sont apparus.

Les gagnants sont surtout les vendeurs de ces magnifiques méthodes miracles et le moteur de recherche qui diffuse ce type de publicité. Concernant ce type de travail à domicile, citons cette enquête sur Herbalife qui opère au niveau mondial et particulièrement en France.

 

De la publicité mensongère

Fort de sa technologie, Google/Facebook/Bing (le moteur de Microsoft) proposent de la publicité ciblée selon votre recherche sur leurs moteurs :

ou selon le contenu du site visité :

Nous avons fait une petite expérience pour tenter de vous démontrer qu’en plus du moteur de recherche Google, ces publicités mensongères se trouve sur les sites internet des partenaires de Google.

Pour cela, nous souscris au programme AdWords de Google et avons mis en place sur notre site, le script informatique permettant d’afficher des publicités rémunérées et opérées par le célèbre moteur de recherche.

Le principe est simple à chaque fois qu’une page est consultée par un internaute, une annonce apparaît. Si l’internaute clique, le site touche une rémunération de quelques centimes. Donc pour pouvoir récolter un maximum, Google vous recommande d’afficher ses publicités sur les meilleurs endroits de votre site et d’accroître  le nombre de pages.

Il est à noter que si la publicité est affichée mais non cliquée, on ne reçoit aucune rémunération.

Dans le cadre de notre expérience, Google à affiché les liens commerciaux suivants sur notre site :

Copie d’écran

Nous avons donc demandé à Google de nous fournir des explications sur l’impertinence des annonces diffusées et sur le préjudice que cela nous a causé, voici leur réponse :

Lorsque Free a décidé en début d’année 2013 de proposer à ses abonnés un blocage des annonces Google, beaucoup ont rétorqué que c’était une atteinte à la liberté d’expression et que cela mettrait en difficultés les sites vivant de la dite publicité. Vu la qualité proposée, c’est vraiment prendre les consommateurs pour des cons. Mais Google (et ses concurrents comme Facebook) vont plus loin en proposant maintenant des recommandations sociales issues de votre réseau d’amis, exemple : Pour l’anniversaire de Patrick, offre lui un CD de Pink Floyd, le groupe qu’il préfère. Imparable.

Reste que les principaux fautifs sont les annonceurs et on les retrouve pas seulement sur les moteurs de recherche, pour eux, le net est un terrain de jeu, où ils peuvent rester anonyme et toucher le maximum de personnes en demande d’emploi et délaissés de tout accompagnement concernant leur préoccupation de rémunération et d’emploi.

 

Les sites de « petites annonces » et les forums

De nombreux sites comme boncoin.fr, vivastreet.com, aufeminin.com, etc diffusent des petites annonces d’internautes sans trop pouvoir véritablement les contrôler, si ce n’est à posteriori et si on en fait la demande.

Voici un exemple d’une arnaque au travail à domicile, ne souriez pas, plusieurs personnes sont tombées dans le panneau et nous ont contacté :

Copie d’écran du site aufeminin.com

Pour ceux qui cherchent un complément de revenu, l’offre parait alléchante.
L’escroc ne précise pas les modalités de travail, mais on peut s’attendre à ce qu’il faille payer un outil ou un kit de démarrage. On peut aussi regretter la complicité des sites qui continuent à diffuser cette annonce sans la vérifier en amont et sans la supprimer en aval des signalements reçus.

Nous avons pris toute les dispositions pour éviter ce type d’agissement (puisque cette personne a ouvert un compte email avec le terme cyberworker), mais avons trouvé plus de 2400 pages sur Google correspondant au terme « cyberworker@voila.fr »), c’est dire l’ampleur du phénomène. Sachant que la même personne peut changer rapidement d’email, voire d’adresse et coordonnées, nous vous recommandons la plus grande méfiance sur ce type d’offres.

Pour information, voici quelques sites qui diffusent cette annonce et que nous vous conseillons d’éviter :

 

Les sites qui proposent du télétravail

Il ne s’agit pas de critiquer nos confrères que nous respectons,  mais de vous protéger de concurrents peu scrupuleux qui nous ont copié en oubliant l’essentiel de notre démarche : le service.

 Chez Cyberworkers.com, nous avons très tôt, ajouté un service d’aide commerciale et un nombre limité de prestataires afin d’optimiser le retour sur investissement de nos clients.

Les questions à poser à un fournisseur qui vous propose de vous aider à développer votre clientèle :

  • Combien a-t-il de clients ? Quel est le taux de retour ?
  • Quelle est son expérience en télétravail ?
  • Quel est le rapport entre le nombre de demandeurs et le nombre d’offres ?
  • Comment sont choisi les prestataires ? et par qui ?
  • Si le paiement s’effectue à la commission, le choix est-il fait sur celui qui propose le plus bas tarif ?
  • Quel est le niveau de formation ou d’expérience requis pour adhérer à la plateforme ?
  • Quel est le suivi de vos propositions commerciales ?

Pour ne citer personne, nous avons vu des sites proposant des contacts fantômes à 1,50 € et payable via un téléphone audiotel (numéro payant de type 0825). Aucun niveau de formation, ou le fait d’être à son compte (ou en portage salarial) n’est exigé sur ce type de site. Nous avons vu aussi des plateformes avec 30.000 personnes inscrites pour 20 offres par jour. Des places de marché où les prestataires bradent leur service de manière pathétique même si la fin/faim justifie les moyens.

N’oubliez pas qu’il existe un moyen gratuit (mais coûteux en temps) pour trouver des clients : démarcher par vous-même.

Voici d’ailleurs une méthode que nous vous mettons à disposition sur notre site pour vous guider dans la prospection téléphonique, chose que nous pratiquons quotidiennement depuis maintenant 17 ans.

Votre allié est votre détermination, votre courage et votre volonté à créer votre propre emploi.

S’il faut au minimum budgétiser vos actions marketing (car les entreprises ne viendront pas à vous), s’il faut savoir relancer un prospect tant que nécessaire (et ne pas envoyer un CV puis attendre derrière son téléphone), s’il faut ne pas hésiter à se remettre en question (sans pour autant casser les prix), sachez que vos efforts paieront forcément.

Ce sont ces valeurs que nous vous ferons passer dans le cadre de notre éventuelle collaboration et le fait de rejoindre un réseau à taille humaine où l’entraide et la complémentarité permettent de nous renforcer.

 
<---TESTCS-->