L'Assistanat comme vous le souhaitez !
Prestataires en télétravail depuis 1996 | Bureau Virtuel : inscription et connexion
Nous contacter : 09 80 46 86 88
Cyberworkers

Accord sur le télétravail chez Alcatel

Alcatel-Lucent a annoncé mercredi la signature d’un accord « favorisant le télétravail à domicile » avec l’ensemble des organisations syndicales représentatives (CFDT, CGT, CFTC, CFE-CGC, FO) pour sa principale filiale en France.

En tant que leader mondial des technologies à haut débit, Alcatel-Lucent a souhaité contribuer aux nouvelles formes de travail en développant des initiatives en matière de télétravail. En 2007, un groupe de travail et des enquêtes associant les organisations syndicales et les médecins du travail a permis de prendre la mesure de l’impact du télétravail sur l’organisation des équipes et de leur productivité. Aujourd’hui, près de 500 salariés basés en région parisienne expérimentent déjà le télétravail un à deux jours par semaine », déclare Jean-Christophe Giroux, Président-Directeur Général d’Alcatel-Lucent France. « La signature de cet accord confirme la volonté d’Alcatel-Lucent d’être une entreprise socialement responsable en alliant savoir-faire technologique et compétitivité de l’entreprise. »

Cet accord innovant offre la possibilité aux salariés des différents établissements et sites d’Alcatel-Lucent France de travailler à partir de leur domicile de 1 à 2 jours par semaine, sous réserve qu’ils soient volontaires et que leur activité soit éligible au télétravail.

Il fait suite aux différentes expérimentations menées depuis 2003 au sein des établissements de Vélizy (Yvelines), puis de Villarceaux (Essonne), et sera progressivement mis en place, site par site, tout au long de l’année 2008 en France, précise-t-il.

Le but est, selon Alcatel, « d’offrir aux salariés un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle » et de contribuer « à la réduction des émissions polluantes, notamment en limitant les déplacements de ses salariés en Ile-de-France ».

L’accord « s’inscrit dans la continuité de l’accord-cadre interprofessionnel sur le télétravail signé au niveau européen le 16 juillet 2002 » et de « l’accord national interprofessionnel du 19 juillet 2005 », souligne l’équipementier.

Pour la CFDT, « en garantissant le volontariat, la réversibilité, et les droits des télétravailleurs en assurant une contrepartie financière, en maintenant le poste de travail dans les locaux de l’entreprise, ce qui reste aujourd’hui gage du lien social, ce texte répond à la majeure partie de nos demandes », selon un communiqué.

L’accord « prévoit aussi que des négociations sur les autres formes de télétravail ainsi que sur les astreintes aient lieu cette année » et la CFDT entend à cette occasion « cadrer » en particulier « le télétravail nomade », c’est-à-dire hors locaux de l’entreprise et hors domicile.

Pour plus d’informations, visitez le site d’Alcatel-Lucent à l’adressehttp://www.alcatel-lucent.com et http://www.cfdt-alcatel.org

Demandez un devis gratuit

  • Merci de décrire votre demande en précisant :
    • L'activité de votre entreprise.
    • Le contexte de votre demande.
    • Pourquoi et comment vous souhaitez sous-traiter.
    • A quel moment, nous pouvons vous contacter pour une première estimation.
  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.