@dministrativ' PRO, Partenaire à VOS mesures !
Prestataires en télétravail depuis 1996 | Bureau Virtuel : inscription et connexion
Nous contacter : 09 80 46 86 88
Cyberworkers

Pétition contre la proposition de loi sur le télétravail

Objet : Nous souhaitons que le texte de la proposition de loi prenne en compte les télétravailleurs indépendants

Une proposition de loi pour favoriser le télétravail semble être une bonne nouvelle mais le texte se coupe de toute réalité avec les besoins des entreprises, l’existence des télétravailleurs indépendants.

Lire la tribune à ce sujet

 

Commentaires des signataires

 

Jeanine

pouverz vous m’envoyer le texte de loi à mon adresse personnelle aussavyjeanine@yahoo.fr, ainsi que la pétition ? j’ai tout un réseau de télétravailleurs dans mes relations, je le leur ferai parvenir.
cordialement,
jeanine


abdedaim

En soumettant fin octobre une proposition de loi visant à promouvoir le télétravail, les députés UMP Jean-Pierre Decol et Bernard Gérard rejoignent l’un des grands axes du plan Besson France numérique 2012.
Mais si l’idée paraît séduisante sur le papier, des doutes subsistent quant à sa réelle utilité. D’abord, le texte ne fait que reprendre les termes de l’accord national interprofessionnel de juillet 2005, qui découle d’une directive cadre européenne de 2002. « Cet accord a démontré son inefficacité car les entreprises qui télétravaillent préfèrent employer les termes de mobilité ou d’externalisation pour échapper aux conséquences légales, fiscales, voire sociales qui découlent du travail à distance », estime ainsi Cyril Slucki, fondateur de CyberWorkers.com, un réseau de prestataires en télétravail.
Les travailleurs indépendants exclus de la proposition
Ensuite, des questions se posent sur la définition même du terme télétravail, qui reste extrêmement flou. «Depuis la généralisation du haut débit, le fait de consulter ses courriels ou d’effectuer une recherche sur Google à distance peuvent être assimilés à du télétravail », ajoute Cyril Slucki, Mais la vraie question qui se pose réside dans la seule prise en compte du travail salarié dans ce projet de loi : « On regrettera la non intégration des télétravailleurs indépendants dans cette proposition de loi, notamment ceux qui ont recours au portage salarial », déplore le PDG de CyberWorkers.com. Le texte propose en effet une réduction d’impôt aux entreprises qui offrent à leurs salariés la possibilité de télétravailler, mais cette déduction ne s’applique pas aux indépendants qui travaillent à distance et qui effectuent leurs missions en s’appuyant sur du portage salarial.


Philippe

Si l’on souhaite l’équité il est véritablement important de prendre en compte tous les télétravailleurs indépendants.
cordialement avec tout mon soutien.


Sébastien

Dans mon métier le fait d’être indépendant permet de mieux traité les dossiers, car nous n’avons pas d’horaire précis et nous sommes disponible au moment voulut de l’interlocuteur.
Quand on aime son travail(comme moi), le plus important c’est la qualité et les heures ne comptent pas!
En entreprise les horaires sont fixés et les résultats fossés..puisqu’on ne peut pas y apporté le temps nécessaire.


claude

Et maintenant que l’auto-entreprise, pourquoi n’en parle t’on pas dans la proposition ?


Joas

Que de retard dans les mentalités de la part des employeurs entre-autres et d’idées reçues sur le télétravail.


Christophe

Le télétravail est l’avenir de la croissance.


Françoise

La revendication en objet de cette pétition paraît pour le moins aller de soi…
On ne peut pas d’un côté, encourager la création par chacun de son propre travail, comme c’est fréquemment le cas depuis de nombreuses années, en sachant que c’est pour un nombre croissant de personnes, la seule solution pour avoir du travail…, et de l’autre, ne pas accorder aux télétravailleurs indépendants ou en portage, la reconnaissance pleine et entière à laquelle ils ont en principe droit…


francois

conformément à la proposition d’octobre, NON au fait que notre statut soit régi par notre conccurent direct, l’intérim
NON à une reconnaissance du statut de télétravailleur salarié sans prendre en compte les indépendants


 

Il faudrait que cette loi aide aussi les indépendants en portage salarial ou non.
Après tout, nous aussi, nous faisons marcher l’économie du pays.
Pour moi cette loi ne changera pas la vision des entreprises sur le télétravail.


ghislaine

Le télétravail , est une pratique très peu pratiqué, Pourtant une méthode pratique qui serait une solution à cette crise financière que nous traversons. Les grandes entreprises qui ont besoin de grands espace loue divers locaux. Le télétravail est une alternative à ce gaspillage locatif. aujourd’hui nous connaissons les licenciements de masse…. faisons avancé les idées !!!!!


David

Bonjour,
Après avoir pris connaissance de vos lignes et de bien d’autres sur le web depuis un certain temps sur le télétravail, je crois que ce mode de travail a de beaux jours devant lui et des perspectives évidentes de développement.
Il est donc légitime de souhaiter à l’avenir un cadre législatif amélioré avec de meilleures conditions pour l’exercer librement soit en salariés soit en indépendant.
Je pense que c’est l’intention des prescripteurs de cette proposition, dont le député qui a réalisé ce rapport très connu
à la demande du premier ministre de l’époque.
Les télé-travailleurs dont vous êtes, qui avez une réelle expérience, des compétences, du recul depuis 1996 ne peuvent qu’être éclairé, capable de faire l’évaluation sur ce qui se prépare au niveau juridique et donc d’être soit pessimiste soit optimiste ce qui est le cas sur le devenir du télétravail.
A priori il y a des inquiétudes que je partage. D’évidence dans ce pays il faut réclamer, pétitionner, faire entendre sa voix pour être entendu et pour que les choses changent.
Il est souvent reproché aux politiques d’être éloignés de la réalité, de créer des lois qui leurs soient favorables ou aux pouvoirs publics, de ne pas être suffisamment ambitieux.
Vous êtes des individus et des groupes responsables sur le terrain en phase avec la réalité des métiers et de cette nouvelle organisation de travail que je découvre.
Par conséquent sans rentrer dans les détails et les rouages subtils de cette loi je fais confiance sans être naif à votre professionnalisme et vos compétences pour demander une amélioration de ce texte il serai dommage de perdre encore davantage de temps et de retard dans ce domaine.
Si je peux donc contribuer modestement aussi à améliorer le télétravail pour permettre aux futurs candidats que je suis d’avoir de meilleures conditions de l’exercer.
Je signe donc votre pétition.
Un enseignant de technologie en évolution et reconversion vers le télétravail.
Bonne continuation dans vos projets
David FRANCOIS


Désiré

Un projet de loi sur le télétravail qui ne prend pas en compte les consultant freelance en portage ou en société est caduque. Même si je conçois assez bien que le projet
vise en majorité les grosses structures, pour les stimuler à plus utiliser ce mode de travail, il va sans dire que
ne pas inclure les acteurs les plus actifs sur ce mode de travail paraît abérant. C’est une anomalie qu’il faut corriger à tout prix.


Martine

Je suis totalement contre ce projet de loi. Que deviennent les Sociétés de Portage Salarial et les personnes en Freelance depuis des années, comme moi, par exemple : 16 ans !
On veut nous faire


Françoise

Je soutiens cette thèse


Tom

Bonjour,
Le travail que j’exerce (infographiste en free-lance),s’exerce uniquement en télétravail.
Je suis totalement avec vous, et je suis pour que tout les télétravailleurs s’unissent contre ce projet de loi.
Il faut absolument que l’état arrête de faire passer des loi qui ne profite qu’au multinationales et qui nous empêche de travailler honnêtement.
Tom-Design


Pierre

Encore une connerie de ces politiciens de merde. Sur quelle planète vivent-ils?


Marie

« Créer son propre emploi sera l’avenir. Chacun ne sera plus bientôt qu’employeur de lui même […]Le télétravail, si lent à se développer, en constituera une des dimensions essentielles » selon Jacques Attali.C’est pas moi qui l’ai dit! Les travailleurs indépendants sont une composante essentielle de l’économie. Pourquoi les télétravailleurs ne seraient-ils pas reconnus par la loi et notre cher gouvernement?


KOUAME

LE TELETRAVAIL ETANT UNE ACTIVITE INDEPENDANTE IL DOIT ETRE PRIS EN COMPTE PAR TOUT TEXTE DE LOI AU MEME
TITRE LES AUTRES SECTEURS D’ACTIVITE


Philippe

Les indépendants sont des experts dans leur domaine, dont les efforts, la prise de risque et les compétences méritent d’être reconnues et valorisées aux yeux des entreprises et de la société.


Fred

Demande à être reconnu


Nadège

Beaucoup trop de charges pour les petits indépendants…


sandrine

Y’a bien trop de charge pour les petits indépendants. Cette France est stérile


jerome

Est ce que la loi mentionne aussi le problème du chomage, quand on n’a plus de contrat en portage ?

Il y a bien eu une jurisprudence, mais dans la mesure où on paie les cotisations (en portage j’entends),
est-on absolument certain de récupérer cet argent quand le besoin arrive ?

Ou est-ce qu’on est des vaches à lait, c’est à dire, on paie, et le jour où on est au chômage, hop, plus rien !!!


gilles

Le télétravail : Vivre et travailler dans un cadre de vie magnifique


PATRICIA

Les télétravailleurs indépendants sont les oubliés du gouvernement, et pourtant nous apportons beaucoup à la société, ce système qui ne nous reconnait pas. On ne parle que de télétravailleurs salariés qui font partie de l’entreprise, en amménageant leur temps de travail etc…, et nous les indépendants (ou portage salariale), nous travaillons 2 ou 3 fois plus et n’avons aucune reconnaissance ou avantage. Il faut que cela cesse.


Pascale

Sur le mode si chèr à la dernière campagne présidentielle


alain

Y en a marre des offres à 8 euro de l’heure ttc et charges comprises


Nathalie

Laissons bosser en paix les free lance etc…………….
le télétravail est le travail de demain! la volonté de tout cadrer de nos gouvernements
est alimentée par la peur….peur de perdre de vue des


 

Le télétravail est un mode et une manière de travailler moderne. A la loi et aux députés de s’adapter au modernisme.


Fanantenana

Le télétravail nous permet de vivre comme les autres.


CAROLE

y en a marre d’être pris pour des vaches à lait et de ne pas être considérés mieux que des demandeurs d’emploi. Travailler 12 heures par jour, 7 jours sur 7, et entre chaque période de prod, toucher l’ass sans autre considération. Le pied.


Denise

En tant que future télé travailleuse, je suis contre ce projet de loi.


Patrick

L’union fait la force


Stéphanie

Merci de bien vouloir prendre en compte les télétravailleur indépendants (ou en portage) comme tel est mon cas.


Arnaud

Laissez travailler les indépendants qui se prennent en charge !


LOÏC

Liberté des travailleurs indépendants !


Florence

Salariée de coopérative d’entreprises, j’aimerais un jour gagner ma vie sans devoir changer de voie pour pouvoir décemment élever mon fils. Je persévère malgré le faible espoir, je bosse dur (on ne compte pas les heures!), non sans inquiétude. Je me soulève donc avec vous pour que la proposition de loi ne nous oublie pas.


Borhane

Nous,travailleurs indépendants, avons le droit d’être pris au sérieux et ne pas être
ignorer.
Nous travaillons bien plus qu’un salarié et tous les frais nous les assumons.
Pourquoi la loi ne nous mentionne pas?
Réagissons.


Ghislaine

La charge de travail d’un cyber travailleur est deux, voire trois fois plus élevée qu’un employé normal. J’aimerais que nos voix soient entendues…


emmanuelle

Cette loi est une profonde atteinte à l’exercice de ma profession qui commençait seulement à prendre de l’essort. Le télétravail ne peut pas être sanctionné quand on parle de:


MARINA

Je signe cette pétition car je veux que cette loi prennent les comptes les télétravailleurs freelance comme moi et beaucoup d’autres qui travaillent dur et ne seront pas considérés par cette loi


Bertrand

Effectivement tous les teletravailleurs sont souvent une population oubliée par le gouvernement alors que ce sont eux
qui peuvent le mieux réagir a un marché en forte mouvance.
Malgres tous ces freins et ces handicaps leur prix sont souvent  les meilleurs.
Les aides sont inexistantes ou trop cheres et les  moyens outils sont encore trop peu diffusés.
Alors pourquoi ne sont ils pas pris en considération.
Ce sont les forces vives de la France.
Comment fera un rmiste pour se lancer.
Il est temps que les lois de finances soit réalistes et que les  Impots, charges sociales, taxes soient en adéquation avec
les commandes que peuvent générés nos deux petites mains.
On ne crois plus au père noel !!
il n’y a qu’a voir , les statistiques au bout de deux ans c’est édifiant.


FABRICE

Tout est fait pour décourager les personnes souhaitant travailler pour leur compte (charges, cotisations n’ouvrant aucun droit, …). Réagissons ensemble.


Isabelle

Travailler seul est déjà difficile, on oblitère le coté social du travail, alors faire entendre sa voix est important.


 

CONTRE


rozzine

Je suis absolument d’accord, cela fait un moment j’avais pensé à ceci. Et c’est vrai que l’on ne parle pas du tout de nous les télétravailleurs indépendants ou en portage. Il serait tant que l’on tienne compte et en considération.
Rozzine


Céline

Je n’ai pas encore eu l’opportunité de passer travailleur indépendant en télétravail, mais je souhaiterais le devenir, par conséquent, j’apporte mon soutien aux revendications qui font l’objet de cette pétition.
De nos jours, tout est fait pour entretenir les personnes dans des situations d’échec, ou généreer des difficultés inutiles qui ne devraient pas voir le jour.


heliades

Nous souhaitons que le texte de la proposition de loi prenne en compte les télétravailleurs indépendants (ou en portage).


Aymen

Nous avons le droit d’être pris au sérieux, puisque nous travaillons plus que les salariés et tous les frais sont à notre charge


Anne 

Il est important de protéger le télétravail au niveau juridique et administratif et favoriser ainsi le retour vers l’emploi de salaries qui ont la possibilité d’être en portage, ce qui arrange bien les entreprises et les salariés eux-mêmes.

Effectivement, un savoir-faire, une motivation pour créer sa propre clientèle et une société de portage peut apporter une grande réponse au chômage sans restriction (aucune limite d’age, handicap ou discrimination …)

Les grandes et petites entreprises françaises (secteur privé ou e-commerce) font de plus en plus appel à des télétravailleurs durant l’année.

Souvent bloquées au niveau juridique pour embaucher une personne pendant un laps de temps , elles choisissent des télétravailleurs qui vont faire signer leurs contrats de prestations rapidement et qui dans un délai court peuvent leur envoyer la mission terminée.

Ceci n’est possible que par des conditions de vie améliorées, pas de transport, on travaille aux heures voulues , organisation du temps et du travail facilitée.

Les télétravailleurs savent aussi que leur but est de garder les clients pour faire évoluer leur chiffre d’affaire donc ils font tout le nécessaire pour respecter les accords et les contrats.

Pas de perte de temps et d’argent pour le client et cela commence à travailler dans les cerveaux des entreprises francaises !

Ouf…


Julie

Je pense que le télétravail est la solution pour l’avenir, pour l’emploi et l’environnement durable.


Joumana

Nous souhaitons que le texte du projet de loi prenne en compte les télétravailleurs indépendants (ou en portage).


Thierry

J’adhère totalement à votre initiative.
Je souhaite que le texte du projet de loi prenne en compte aussi les télétravailleurs indépendants.


Dominique 

Ce projet prend beaucoup plus en considération le télétravail mis en place dans les entreprises que les indépendants (à leur compte ou en portage salarial).


Jacques 

je suis contre le projet de loi en l’état


Salvatore 

Nous, indépendants, avons le droit d’être pris au sérieux !!!!!

Nous travaillons bien plus qu’un salarié et tous les frais sont à notre charge !

Pourquoi la loi ne nous mentionne pas ???????


Carole

Il serait en effet, plutôt bon de penser aussi aux indépendants en portage salarial ou en coopérative d’emploi.

Ces derniers ne bénéficient d’aucune aide pour la création d’entreprise, et se voient même dans bien des cas, pénalisés par leur choix.
Les administrations sont ignorantes du statut, une communication à l’échelon national semble indispensable.

Il s’agit de survivre dans bien des cas en créant son emploi, face aux sociétés offshore qui pratiquent des prix cassés.

Cela devient un métier d’équilibriste.

Je suis moi même entrepreneur salarié dans une coopérative d’emploi (avec mon CA, je me paie un mini salaire inférieur au SMIC, mes charges sociales patronales et salariales, une commission CAE).

A l’heure où le chômage augmente, ou la France n’a plus les moyens de faire face, nous attendons, nous, les salariés de coopératives d’emploi, de l’aide et du secours et une reconnaissance de notre statut.

Demandez un devis gratuit

  • Merci de décrire votre demande en précisant :
    • L'activité de votre entreprise.
    • Le contexte de votre demande.
    • Pourquoi et comment vous souhaitez sous-traiter.
    • A quel moment, nous pouvons vous contacter pour une première estimation.
  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.