Nous prenons soin de votre image
Prestataires en télétravail depuis 1996 | Bureau Virtuel : inscription et connexion
Nous contacter : 09 80 46 86 88
Cyberworkers

L’avis des télétravailleurs

Vous êtes télétravailleur et cherchez des missions ?

[sociallocker id= »3734″]

Nous avons posé ces questions à quelques membres du réseau Cyberworkers.com, voici leurs réponses.

Comment être sûr de sa capacité à télétravailler ?
  • Faire un bilan de compétence pour savoir si l’on est naturellement apte au télétravail (esprit, envie).
  • Avoir conscience de ses forces et faiblesses et donc, de ses compétences réelles (humaines et professionnelles).
  • Maîtriser à fond son métier, quitte à suivre un complément de formation.
Comment connaître son marché ?
  • Faire des recherches sur son métier, sur son évolution.
  • Discuter avec des clients potentiels et comprendre leurs besoins.
  • Situer la plus proche concurrence et étudier ses offres.
  • Si certains secteurs semblent déjà bouchés, développer un service en plus pour se démarquer.
Comment calculer son budget ?
  • Budgéter tous les moyens possibles pour se faire connaître ou récupérer des prospects.
  • Se concentrer sur le travail et pas forcément sur les investissements en immobilisation.
  • Après avoir fait un prévisionnel, réduire les dépenses au maximum.
Comment minimiser les risques ?
  • Afin de choisir son statut, il faut tout d’abord se renseigner sur les différentes obligations sociales et fiscales.
  • Souvent, les solutions de portage salarial ou d’intégration en coopérative d’emploi sont un bon moyen de démarrer son activité sans prendre de risque.
  • Prospecter avant de se lancer et, si possible, le faire lors d’une période de chômage pour éviter de perdre du pouvoir d’achat.
  • Il ne faut pas hésiter à offrir ses services ou faire des stages chez les futurs clients ou employeurs. On commence le télétravail avec des références et une confiance en soi.
  • Démarrer avec un carnet de contacts est un plus évident.
Quelles sont les erreurs à ne pas faire ?
  • Douter de soi ou à l’inverse se sentir supérieur.
  • Ne pas avoir le soutien de son entourage proche.
  • Se lancer seul, sans en parler à personne et sans demander de conseil et d’avis extérieur.
  • Se lancer tête baissée sans réfléchir aux conséquences si ça ne marche pas.
  • Investir plus que de raison ou s’endetter dès le début.
  • Casser les prix, se brader.
  • Attendre que le travail arrive tout seul.
  • Ne courir qu’après une seule affaire à la fois.
  • Se désespérer trop vite ou s’emballer trop vite.
  • Attendre la fin d’un contrat pour reprendre la prospection.
  • Confondre chiffre d’affaires et bénéfice.
Quelques astuces au niveau organisationnel
  • Il faut tout d’abord organiser son temps et son environnement. Définir le temps que l’on peut consacrer à son métier, car il doit être important, le travail à temps partiel n’étant pas possible dans le télétravail.
  • Le télétravailleur ne peut pas organiser son travail dans un créneau horaire strict, il doit accepter de travailler à la tache, voire au résultat.
  • Pour durer, il faut s’organiser d’une façon aussi rigoureuse que lorsque l’on est salarié, mais en ayant une liberté de choix.
  • Se faire des tableaux Excel pour tout : liste des prospects en cours, des affaires, des entrées et des sorties d’argent prévues et réalisées.
  • Chercher des partenaires pour combler ces zones de faiblesse ou de non compétence.
Quels sont les meilleurs moyens pour obtenir des clients ?
  • La prospection.
  • La publicité, même si le retour n’est pas immédiat.
  • Le réseautage, le carnet d’adresses, le bouche à oreille, les amis.
  • Utiliser Internet et les places de marchés d’appels d’offres.
  • Inciter vos clients à vous recommander.
Dans quels cas peut-on dire « non » à un client ?
  • S’il est indécis sur ses choix.
  • Trop d’exigences pour un tarif non adapté.
  • Mission trop importante par rapport au délai demandé.
  • Une révision des prix à la baisse.
  • L’absence de compétences nécessaires.
Quelques astuces au niveau commercial ?
  • Il faut faire de la prospection presque 3 jours sur 5.
  • Soyez souriant, même au téléphone.
  • Ecoutez le prospect plutôt que faire un monologue.
  • Faites toujours des propositions par rapport à la mission, l’adaptation est primordiale.
  • Il est très important, lorsque vous avez répondu à une offre, de relancer le client, les décisions d’une entreprise se font en général sur 6 mois.
Comment gérer sa vie privée ?
  • Impliquer ses proches dans la démarche, surtout lorsqu’ils ne sont pas télétravailleurs. Votre liberté apparente comporte des contraintes équivalentes aux leurs.
  • Il faut se ménager des “jours de fermeture” où le privé domine sur tout. Télétravailler, cela ne veut pas dire 7j/7 et 24H/24….
  • Se faire un planning du travail à faire, noter toutes les taches à réaliser et s’obliger à décrocher.
  • Si vous avez des enfants, sachez qu’une fois à la maison ils vous perturberont si personne ne s’en occupe, ne cherchez pas à travailler à ce moment-là, ce ne sera bénéfique ni pour vous ni pour eux.

 

Remerciements à : Nathalie Bouffet, Stéphane Jean Bourhis, Martine Catalan, Valerie Cohiniac, Anne Fimbel, Catherine Gallien, Paul Laget, Pierre Le Goc, Carole Nègre, Daniel Van der Meeren, Salvatore Vurruso.

[/sociallocker]